Jouef HDI : histoire d’une délocalisation

L’histoire de l’usine Irlandaise de Jouef, Jouef HDI, est passionnante car elle illustre à elle seule un pan de l’histoire économique française des années 70 : celle des délocalisations, de leurs motivations (pas toujours rationnelles), et de leurs errements.  Nous sommes en France, à l’orée de la ‘révolution’ socialiste de 1981. La crise de 1976 à frappé, et les prémices du déclin de l’appareil industriel français commencent à se faire sentir. Au même moment, vers 1979, la stratégie de Jouef qui appartient depuis 1976 à ce qui ressemble aux futurs fonds d’investissements, la Générale Occidentale de Jimmy Goldsmith, vise un développement par  une ouverture aux marchés internationaux. Le marché britannique est déjà testé avec la locomotive Diesel Class 40 et les voitures Mark 3 qui viennent d’être mises sur le marché par Jouef. Officiellement, les moyens de production sont insuffisants en France pour répondre à la demande croissante des marchés allemands, suisses, et britanniques. En réalité, Jouef qui est confronté à une crise de rentabilité, procède depuis 1977 à des licenciements économiques. Les 200 premiers licenciements concernent les travailleurs à domicile du Jura, avant que les réductions d’horaires ne soient mises en place. Augmentations de salaire et heures supplémentaires disparaissent dans la foulée.

Un autre lieu de production hors de France est donc recherché. Avec des subventions du gouvernement irlandais qui a adhéré à la CEE en 1973 et cherche à développer son industrie grâce à sa main d’oeuvre à bas prix, un projet de délocalisation peut voir le jour. En août 1978 HDI est créé par Gilles Jacquin et M Caillat. C’est à Shannon que s’installe Hobby Developments Ireland (Jouef HDI) où seront produits des coffrets de train et des modèles simplifiés, pour les marchés d’exportation. Les premiers modèles produits par HDI sont les fameuses Diesel Class 40 et les voitures Mark 3 destinées au marché anglais. L’histoire d’HDI, c’est donc celle des premières délocalisations qui, on l’oublie parfois, se produisent aussi à l’intérieur de la CEE depuis plus de 40 ans. Comme dans toute délocalisation, la main d’oeuvre du pays qui cherche à se développer ne peut égaler en qualité celle qu’elle prétend remplacé. Ainsi, comme le rappelle l’ouvrage Jouef Tout une Histoire la qualité et la finesse des modèles produits par HDI laisse à désirer et n’égalera jamais la qualité produite en France.

Largement diffusés en Irlande, certains modèles comme le locotracteur CIE étaient pourtant très onéreux avec un prix de 40 livres de l’époque (équivalents à 200 euros d’aujourd’hui). Jouef ne ménagea pas sa peine pour prendre place sur ce marché face à Lima et Hornby et investit dès les années 78 dans des publicités télévisées. L’entreprise participa aussi à des programmes pour enfants (The Toy Show) comme elle le faisait en France.

Mais la crise qui touche bientôt Jouef – qui est autant une crise managériale que de marché –  rattrape HDI qui avec sa production de faible qualité peut difficilement survivre par elle même. La société ferme en 1981 avec la faillite du groupe « Le Jouet français » . Un catalogue couleur montrant l’ensemble de la gamme produite par l’usine irlandaise a été édité par FRAMOS (agent général de Jouef pour l’Allemagne). Ce catalogue Jouef HDI est quasiment introuvable, mais fort heureusement, plusieurs collectionneurs ont scannés des exemplaires qu’ils ont mis en accès libre sur internet (vous pouvez le voir par exemple ici). Sachant que le dit catalogue ne contient pas la totalité des locomotives ou wagons HDI que l’on peut trouver sur le marché (comme ce locotracteur CIE noir mis en vente sur ebay par un collectionneur français récemment et qui est présenté sur ce site).

Exemplaire de locotracteur avec livrée CIE, la compagnie ferroviaire Irlandaise (photo DR)

La production Jouef HDI

La production Jouef HDI comprends de nombreux coffrets et emballages individuels avec des références de locomotives et de wagons passagers. Un seul wagon marchandise a été édité sous la marque HDI: un wagon porte-autos en livrée DB, de couleur verte, avec des bogies Y 24 (réf. 6882). On reconnait la production Irlandaise de Jouef par le logo Jouef HDI gravé sous le châssis. On sait néanmoins que de nombreux autres wagons et locomotive qui composaient les coffrets ont été fabriqués en Irlande en utilisant les moules de Jouef (et donc portant le marquage Jouef Made in France). Ceux là ne sont pas identifiables autrement que par leur lot d’origine : seule la certitude que le coffret qui les contient provient de l’usine HDI permet de déterminer leur origine (par exemple pour le céréalier Herdforder Pils du coffret 6552). La quantité de références de la gamme Jouef produite chez HDI est très incertaine : il semblerait que des pièce telles que les caisses de 67000, Re 4/4, DB 182, TGV, furent fabriquées par HDI pour Jouef. Du travail d’assemblage des CC7107/NS1306, DB X-et voitures TEN T2S auraient également été réalisé.

La gravure caractéristique des séries produites dans l'usine Jouef HDI
La gravure caractéristique des séries produites dans l’usine Jouef HDI (photo collection de l’auteur)

Les locomotives

Le catalogue HDI propose 16 locomotives. Mais un certain nombre de locomotives uniquement incluses dans les coffrets (tel le locotracteur CIE, ou la BB 60001 Diesel marron ou encore la BB 15006 ci dessous) ne sont pas au catalogue (voir les tableaux à cette adresse pour le détail des modèles). De manière générale, ces locomotives sont des modèles jouets à bas coût, peu réalistes et très simplifiés. Les mêmes modèles de châssis sont utilisés sur différentes références, tout comme les pièces telles que par exemple les pantographes de type Diamond qui équipent aussi bien une BB 15006donc de la SNCF qu’une BB des FS.

La BB 15006 qui n’est pas au catalogue HDI mais que l’on retrouve dans de nombreux coffrets.

Il en résulte une série de matériel assez homogène esthétiquement mais avec un rapport très éloigné avec la réalité, voir fantaisistes !  Les sites de référence recensent une vingtaine de locomotives différentes, bien que dans le cas d’HDI et en l’absence d’archives, rien ne soit vraiment certain. Comme HDI avait pour vocation d’exporter dans le monde entier, les essais de livrées ont été nombreux. Ainsi, la version suédoise d’une ÖBB class 1044 – extrêmement rare (et peut être même unique) dont on est certain de l’existence à travers une photo (voir ici).

HDI locomotive suédoise BB Class 1044 (DR – source Stefan Svensson Joueftrains)

Parfois la rareté n’est que prétendue : ainsi la BB 15006 SNCF – hors catalogue – souvent présentée comme rare est assez facile à trouver à prix abordable sur ebay. En revanche la V 200 NSB est quasiment introuvable. Mentionnons pour finir que ces machines existent presque toutes en boite d’origine mais que ces dernières sont rarissimes (les vendeurs ayant généralement à offrir une version sans boite souvent extraite d’un coffret).

Les variations autours du même chassis de la BB en version 15 00x ou Class 139 (Photo collection de l’auteur)chassis

Pour résumer, on peut répartir la production de locomotives HDI en trois catégories : un groupe avec le châssis simplifié BB 17000/25521, équipée d’un seul essieu moteur propulsé par une moteur Mabuchi fabriqué à Hong Kong ou par le moteur Jouef standard à trois pôles. Les caisses de ces modèles n’existent que chez HDI (les autres usines Jouef ne les ont jamais produites). La seconde catégorie utilise les bogies des locomotives DB 110/139/182 issus du catalogue Jouef de 1978. Dans ce cas, également, les moteurs Mabushi ou Jouef 3 pôles peuvent être utilisés. La troisième catégorie de modèles reprend une base Jouef sans modification : c’est le cas du locotracteur, de la 020, ou encore des Class 40.

Trois exemplaires de locomotives fabriquées par HDI : les références 8922 et 8923 sur base Diesel V200 de la DB et une locomotive électrique 8854 (reproduction Re 4/4 BLS Bern-Lotschberg-Simplon)
Exemple de chassis standardisé produit uniquement par HDI (source Wikimedia Commons)
Exemple de châssis standardisé produit uniquement par HDI avec son moteur Mabushi (source Wikimedia Commons)

Côté prix, les variations sur le châssis BB 17029/25531 SNCF, peuvent se trouver à moins de 50 euros, les plus rares références 8922 et 8923 (Diesel V200) ou la 8554 se trouvent plutôt entre 100 et 150 euros lorsqu’elles sont en parfait état. Les modèles rares (comme le locotracteur CIE) ou de pré-production peuvent se négocier à plusieurs centaines d’euros, si tant est que vous trouviez un vendeur !

Les wagons

Jouef HDI a produits wagons voyageurs et de marchandise, mais un seul wagon de marchandise est labellisé HDI, le porte auto. La plupart des wagons de marchandises qui composent les coffrets HDI sont issus de moules français utilisés par l’usine irlandaise. Ces wagons reçoivent donc le marquage ‘Jouef Model Déposé – Made in France’ sous leur châssis bien qu’ils soient produits en Irlande.

Un exemplaire du wagon porte auto d’HDI issu des stocks de liquidation de l’usine (ce qui explique l’absence de certains éléments) (Photo collection de l’auteur)

Les wagons voyageurs étaient similaires à la série Junior française de Jouef : il s’agit d’un moule de châssis unique de voiture de type UIC Y avec bogies Y24 qui est décliné avec des livrées différentes. La plupart des machines avaient un intérieur détaillé mais en revanche le dessous du châssis refait pour HDI possédait très peu de détails par rapport à ceux de la série Junior Jouef. Notons qu’un modèle Irlandais de la compagnie CIE a été commercialisé mais n’est pas présenté au catalogue. Certaines livrées européennes sont par ailleurs totalement imaginaires !

On trouve aussi des modèles OO produits par HDI pour le marché anglais : les voitures voyageurs Mk3 ainsi que les BR bleu et grises. Bien que recevant sur leur châssis la mention ‘Jouef Modèle Déposé Made in France’ certaines de ces voitures sont bel et bien fabriquées en Irlande. Le seul moyen d’identifier leur provenance est généralement d’observer la boîte originale qui contient elle la mention ‘Fabriqué en Irlande’.

Les voitures OO MK3 produites par HDI sont très rares et identifiables uniquement par leur boite originale.

Pour ce qui est des wagons, le prix est très variable, de quelques euros pour un wagon de passager dont le propriétaire ne connait pas la valeur à plusieurs dizaines si un connaisseur veut mettre la main sur une pièces rare. J’ai personnellement acheté certains wagons de voyageurs HDI 5 euros, et d’autres 20 euros. Quelques livrées sont difficile à trouver. Sur son site, Jeff Coxon mentionne que en 2010, trois voitures avec livrée CIE auraient été vendues £135 sur Ebay ce qui est assez peu surprenant vu l’extrême rareté de ces wagons. Récemment des voitures restaurant (hors catalogue) et voyageurs en boite d’origine étaient proposées à 75 l’unité euros sur ebay !

Les coffrets

Les coffrets proposés par HDI étaient au nombre de 6 (avec un 7 ème coffret complémentaire des chemins de fer néerlandais NS – voir ce site). Les coffrets peuvent avoir des variations lorsqu’ils sont destinés à un marché européen :  le coffret numéro 3 par exemple contient une locomotive, trois voitures voyageurs, et des rails accompagnés d’un transformateur. Ce même coffret peut recevoir des locomotives ou des wagons de livrées différentes pour le marché Allemand (DB), Belge (SNCB) ou Irlandais (CIE).

Les 6 coffrets HDI (photo DR)

La plupart des coffrets ont reçus des lots de matériels différents, au gré de la production. Les modèles de wagons de marchandises par exemple pouvaient varier d’une série à l’autre.  Certains coffrets hors catalogue sont rarissimes tel le coffret passager HDI SJ des chemins de fer suédois. Comme souvent avec HDI il est difficile de savoir si ce coffret (dont l’existence est attestée par des photos) fût un prototype ou produit en série. Un de ces coffrets est apparu dans une vente aux enchères avec la description suivante : ‘un exemplaire unique de coffret suédois par Jouef. Il s’agit de l’exemplaire unique qui fût présenté à l’exposition de Nuremberg en 1980. Fabriqué dans l’usine de Jouef en France (Irlande?). Le coffret contient une locomotive et 4 voitures voyageurs marquées en Suédois. Ces voitures ne sont marquées que sur un côté. Le coffret contient une voiture de première et une voiture de seconde classe. Il contient également un ovale de voie, une alimentation et une station de nettoyage. Ce coffret fût présent dans un exemplaire de Allt om Hobby (un magasine de loisir Suédois) la même année. Il est en état d’origine non ouvert’.

Le coffret Suédois d'HDI en exemplaire unique. Image DR source Joueftrains
Le coffret Suédois d’HDI en exemplaire unique. Image DR source Joueftrains

Ou trouver du Jouef HDI aujourd’hui

HDI ayant d’emblée eu une forte vocation export, on trouve des locomotives ou wagons Jouef HDI un peu partout dans le monde et dans les endroits les plus improbables : j’en ai par exemple trouvé un stock (identifiable par la marque Jouef HDI sous le châssis du wagon) par hasard chez un brocanteur de la ville de Québec. La version anglaise de Ebay en voit passer régulièrement, avec des situations tout à fait cocasses :  tel vendeur ne connaissant pas la valeur de ces locomotives HDI qui ressemblent à un jouet bas de gamme mettra en vente immédiate pour quelques dizaines de livres son modèle qui partira en quelques secondes à sa grande surprise. Une autre fois, tel autre aura eu la bonne idée de mettre la machine en vente aux enchères avec un prix de départs de quelques euros (par exemple une 8960) et verra en quelque heures les enchères atteindre des sommets (plusieurs centaines d’euros). S’il est une marque qui sur le marché permet de faire de très bonne affaires, c’est bien HDI.

Les stocks HDI neufs encore sur le marché

Au delà du classique marché de l’occasion (ou l’on peut se fournir aussi bien via des collectionneurs sur les groupes spécialisés de Facebook que sur ebay), l’une des particularités de la fabrication HDI est qu’après sa liquidation des exemplaires neufs continuent à se retrouver sur le marché, de nos jours, soit plus de 35 ans après la fermeture de l’usine (ce qui est à mon avis une rareté exceptionnelle dans l’histoire industrielle) ! Pour comprendre ce phénomène, il faut lire la section HDI du site sur Jouef de Dave Coxon qui nous explique que les restes de stocks de l’usine (et il y avait manifestement des stocks très volumineux) fût acquise par un dénommé Matt Ascough Jnr. – dont le père possédait un magasin de sport et une boutique de loisirs sur D’Olier Street à Dublin (Irlande). Cette boutique dont le nom est Hobbyphoto, a affiché ses publicités pour les stocks HDI dans le magasine Continental Modeller de novembre à décembre 1983. Quelques années après, Matt Ascough partit à la retraite, et les invendus prirent le chemin du Royaume Unis, achetés par un dénommé Tony Reece de Worcester, qui vendit les Class 40 sous forme de kits à assembler sous la marque Southern Model Railways. En novembre 2010, on appris que Tony Reece était décédé et les restes de ses collections fûrent vendues aux enchères par  Griffiths & Charles de Worcester. Dès le début de 2011, des pièces détachées HDI furent mises en vente sur Ebay sous le pseudonyme de ‘Anoraks anonymous‘ de Doncaster. Ce compte ne semble plus actif aujourd’hui, mais on voit encore de temps en temps apparaître des modèles dans leur boite d’origine et en bon état en France et au Royaume Unis.

J’ai pour ma part acheté au cours de 2017 et 2018 plusieurs pièces détachées et modèles complet auprès du vendeur ebay expressly-trains (opéré par Tony Preston) qui semble avoir un stock très conséquent de pièces détachés en boites bulk. La boutique vend également des très très rares wagons porte automobiles complet (avec le label Jouef HDI gravé sous le chassis du Wagon) pour environ 25 euros. Dans les illustrations ci dessous, on voit quelques exemples des éléments neufs issus du stock HDI que Tony Preston proposait encore à la vente en février 2019. Tony vend aussi de très étonnantes coques de locomotives dans différents états de finition. Acheter ces pièces de fabrication est un moyen original de conserver une partie de l’histoire de Jouef HDI. Les prix sont tout à fait raisonnables.

  

Quelques unes des pièces vendues par la boutique Ebay TonyStore au cours des années 2015 à 2018

Pour conclure sur cette présentation des matériels produits par HDI, nous avons affaire ici à des modèles très intéressants pour le collectionneur Jouef car produits sur une courte période de temps avec un contexte historique original pour la marque. Ces modèles sont, de plus, rares, voire uniques pour certains, avec même de fortes probabilités que des éditions inconnues ou des prototypes surgissent sur le marché ! Les modèles de pré-production présentés sur ce site attestent de l’existence de ces prototypes. L’apparence assez banale de ces modèles jouets, qui fait qu’ils se cachent souvent dans des lots bas de gamme ajoute encore à l’attrait qu’ils offrent au collectionneur.

Quelques ressources bibliographiques

https://www.tapatalk.com/groups/irishrailwaymodeller/jouef-hdi-for-sale-t195.html Une photo de stock en vente en 2011

https://www.freewebs.com/jouefhdi/

https://www.ebay.fr/itm/253822768132 Une vente de coffret sur Ebay

http://www.joueftrains.com/ireland.htm Jouef in Irland