Les voitures Skyline de Via Rail et leur reproductions par Rapidotrains

Il est possible au Canada de traverser le continent d’est en ouest en utilisant deux trains longue distance de Via Rail, la compagnie publique Canadienne chargée du transport de passagers (un transfert entre Montréal et Toronto devant être fait avec un troisième train). On peut ainsi aller de Halifax à Montréal avec l’Océan, et de Toronto à Vancouver, avec Le Canadien. De ces deux trains, le plus spectaculaire est évidemment Le Canadien avec ses 4 jours, 3 nuits et 3 fuseaux horaires franchis (l’Océan ne prenant pour sa part que 24 heures et un fuseau horaire pour rejoindre Halifax) ! Nous reparlerons de ces trains hors norme dans un article dédié. Ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est que ces voyages qui font remonter le temps et qui prennent du temps se doivent d’être accompagnés d’offres de distractions pour les voyageurs, comme une voiture restaurant ou un salon par exemple. L’une des distractions est la voiture Dôme, pièce de musée à elle toute seule, et dont le fabricant de modèles Rapidotrains à récemment livré une reproduction en HO extraordinaire.

Le Canadien (Photo collection de l’auteur)

Une voiture-dôme (ou « Vista-dome » aux États-Unis), est un type particulier de voiture panoramique, équipée d’un dôme vitré saillant sur le toit. Ce dôme permet une vue dégagée sur 360 degrés (sur l’hémisphère supérieure). Ces voitures, présentes à partir de 1949 à bord du train trans-continental California Zephyr Chicago-San Francisco, ont été intégrées dans de nombreux trains américains au cours des années cinquante et soixante. On en trouve également – depuis plus récemment – sur des trains moyenne distance d’Amtrak: ainsi l’Adirondack qui assure la liaison entre Montréal et New York, en est équipé d’une lors de la saison touristique.

L’idée de voitures panoramiques existe dans à peu près toutes les grandes compagnies ferroviaires sous une forme ou une autre. En France, à partir de 1959, le Cévenol Vichy-Clermont-Ferrand-Marseille via Nîmes, mais aussi les trains Grenoble-Marseille et Digne par la ligne des Alpes, ainsi que certaines liaisons Marseille-Nice-Vintimille, puis Marseille-Avignon par la ligne de la Côte bleue, ont été assurés par des autorails panoramiques de Renault comportant un dôme en 1ère classe. Les Chemins de fer allemands ont également introduit, en 1961, une voiture-dôme de 1ère classe à bord des trains Rheinpfeil et Rheingold reliant Pays-Bas et Allemagne du Nord à la Bavière et à la Suisse, via la vallée du Rhin. En France et en Allemagne, ce matériel n’est plus utilisé régulièrement de nos jours.

La série Skyline

Au Canada, des voitures dômes ont été livrées dans les années 50 et existent aujourd’hui sous le nom de série Skyline. La Budd Company a livré 18 voitures Skyline pour le Canadien Pacifique en 1954-1955 dans le cadre d’une commande globale de 173 voitures pour équiper le nouveau Canadien transcontinental et ré-équiper le Dominion. Les chemins de fer Delaware & Hudson ont loués deux wagons au Canadien Pacifique en 1974 pour les utiliser sur la ligne Adirondack. Via Rail a finalement acquis le parc du Canadien Pacifique en 1978 et la plupart de ces wagons restent en service actif aujourd’hui, avec quelques modifications (voir l’inventaire en fin de cet article).

Plan de la voiture Skyline

Diagramme d’agencement d’une Skyline (DR Via Rail)

Ces voitures sont construites en acier inoxydable; Dans leur première livrée du CP, à l’exception du cartouche rouge toscan portant le nom « Canadien Pacifique » en dessous de la toiture, les voitures n’étaient pas peintes et ne le sont toujours pas (le cartouche rouge est repeint en bleu chez Via Rail). La numérotation originale de ces voitures allait de 500 à 517 (8500 à 8517 chez Via Rail). Elles ne portaient pas de noms individuels (comme certaines voitures lit). Dans leur configuration d’origine, les voitures comportaient trois sections distinctes: la zone assise sous le dôme, une deuxième zone de places assises au niveau inférieur et un salon. La zone assise sous dôme était de 24 places. Au niveau inférieur, la zone passagers offrait 26 places. Au milieu du wagon, on trouvait une petite cuisine et un petit buffet qui ont disparus en 1982. Au bout de la voiture se trouvait le « Skyline Coffee Shop », un espace buffet de 17 places avec des canapés d’angle, des banquettes et des tables.

À l’origine, les voitures-dômes Skyline parcouraient le réseau dans une direction contraire à leur orientation actuelle. Dans les années 1980, VIA a reconstruit les voitures et changé leur orientation. Lorsque l’intérieur des voitures a été reconfiguré et les sièges repositionnés afin de donner vers l’avant, le dégagement aux jambes sur la toute première rangée de sièges s’en est trouvé considérablement réduit. VIA a donc laissé cette rangée faire face à l’arrière et installé des tables entre les quatre sièges se faisant face. Ainsi, tous les sièges du dôme (à l’exception de la rangée arrière) ont été changés de sens (en ligne, la voiture est toujours orientée de manière à ce que les sièges soient orientés dans le sens de la marche).

Le haut de la voiture dôme tel que vous le découvrez la nuit, éclairée, au départ de Toronto. Décors original (photo collection de l’auteur)

Au début des années 2010 une vaste campagne de rénovation a été lancée sur ces voitures. À la fin de 2011, quatre voitures Skyline avaient été rénovées. Elles ont reçues un intérieur contemporain avec un choix de couleurs brun taupe et olive remplaçant le nuances de gris et orange-rosé. Les éléments de l’étage inférieur tels que les sièges et les chaises, les revêtements muraux, les lumières, les sols et les fenêtres ont été révisés ou remplacés. Les systèmes mécaniques des voitures, qui comprenaient les dispositifs de gestion de l’eau et de l’air, les systèmes de climatisation, les attelages et les étançons, ont également été améliorés.

Depuis 2015, 16 des voitures originales demeurent en service.

VIA Passenger Train2.jpg

Une des voitures dôme du Canadien lors de l’arrêt à (photo Wikimedia Commons)

Sur son site, Via Rail nous donne quelques informations complémentaires sur ces ces voitures : le nom « Skyline» vient d’un groupe d’alpinistes amateurs, les Skyline Trail Hikers of the Canadian Rockies qui, en 1933, a parcouru les sommets des Rocheuses canadiennes. Les vitres du dôme sont des vitres laminées de plusieurs couches de matières synthétiques, et peuvent résister à un impact vingt fois plus grand que celui auquel résiste un pare-brise d’auto. Toujours selon Via Rail, s’endormir dans un siège de la voiture-dôme est considéré comme un sacrilège – même si les chauds rayons du soleil qui filtrent à travers la paroi vitrée invitent au sommeil! Personnellement, j’apprécie lors des voyages dans ces voitures de m’y rendre tard le soir ou dans la nuit. Elles sont alors vides, ou presque, et offrent un spectacle encore différent sur la nuit Canadienne.

Il peut y avoir jusqu’à 3 voitures Skyline dans un convoi du Canadien (photo collection de l’auteur)

Les reproductions en HO de Rapido

Il existe plusieurs reproductions des voitures Dôme (notamment les Union Pacific par la société Walters), mais le fabricant Canadien Rapido, réputé pour l’extraordinaire qualité de ses modèles a récemment livré une nouvelle série de voitures dômes.

Rapido est une compagnie Canadienne, vous pouvez consulter sa liste de diffusion ici.

Rapido est une entreprise amoureuse des dômes : en 2015, le fabricant avait déjà fait l’événement en réservant deux voitures dont une Skyline, accrochées à une rame de la ligne régulière de Via Rail Montréal Toronto, pour une excursion à destination d’une soirée de lancement de produit à Montréal. Monter à bord d’une voiture à dôme dans le triangle ferroviaire Toronto-Ottawa-Montréal est encore probablement à ce jour une expérience inédite !  Rapido avait également produite une précédente série de Skyline (notamment pour le coffret Canadien de la marque) mais les moules étant devenus inutilisables, Rapido a du complétement refabriquer ces voitures pour l’occasion.

Trois versions des voitures dôme Rapido : une en livrée CP rouge, et deux en livrée Via Rail (numéros 503 et 501) (Photo collection de l’auteur)

Pour sa nouvelle série, Rapido a mis beaucoup d’énergie pour ravir les fans des voitures dômes Nord Américaines. Pas moins de 13 livrées et une voiture en version non finie ont été proposées : Amtrak Phase I, Baltimore & Ohio, Canadian National (logo dît nouille), Canadian National (livrée American Spirit), Canadian Pacific (livrée marron), CP Rail, Delaware & Hudson, Illinois Central, Missouri Pacific (Eagle), Norfolk & Western, Seaboard Coast Line, VIA Rail Canada, Wabash, et une version inox non finie. Le tout avec parfois plusieurs numérotations disponibles.

Le soucis du détail dans ces voitures est extraordinaire comme vous pouvez en juger sur les illustrations ci dessous.

Les détails de la voiture Dôme CP Rail de Rapido numéro 502 (Photo collection de l’auteur)

Comme d’habitude avec Rapido, les voitures vendues par souscription au prix de 109 $ ont toutes été livrées et il est particulièrement difficile de les trouver sur le marché de l’occasion. Il faut dire que le soucis du détail en fait quasiment des œuvres d’art ! Rapido nous indique que ces voitures ont reçues une finition en acier inoxydable complément inédite grâce à un procédé de fabrication dont le secret est jalousement gardé. Rapido nous explique ainsi : avoir passé des mois à tester différentes méthodes, notamment la peinture et le placage, et à les comparer aux vraies voitures de notre centre de maintenance de trains de voyageurs local. Le résultat final est une méthode top secret qui consiste à pulvériser différentes finitions spécialement formulées à des températures spécifiques pour atteindre le toucher chaud et inoxydable de notre produit final. Le fini est assurément très impressionnant.

Les détails de la voiture Dôme CP Rail de Rapido numéro 502 (Photo collection de l’auteur)

Mais Rapido ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Le soucis du détail s’étend aux dessous du châssis, avec notamment la reproduction de tous les conduits d’air, de vapeur et d’électricité. reproduit le plus précisément possible à l’échelle HO. L’intérieur du wagon est lui aussi extraordinairement détaillé avec les différents espaces intérieurs intégralement reproduits. Il est assez probable qu’aucune autre reproduction de voiture n’ait reçue autant de soucis du détail.

Références

[1] https://en.wikipedia.org/wiki/Skyline_series

[2] https://cptdb.ca/wiki/index.php/Canadian_Pacific_Railway_Budd_cars

[3] https://www.rapidotrains.com/ho-budd-mid-train-domes/

État des voitures dômes de Via Rail.

Index complet ici http://www.trainweb.org/web_lurker/CP/ 

Canadien Pacific
1954 – 1977
VIA Rail
1977 – HEP
VIA Rail
Post-HEP
État Notes
500 500 8500 Louée par CPR à Delaware & Hudson Railway de 1974 à 1976. Renumérotée 35.
501 501 8501
502 502 8502
503 503 8503
504 504 8504
505 505 8505
506 506 8506
507 507 8507 Louée par le CPR au Delaware & Hudson Railway de 1974 à 1976 numérotée 36.
508 508 Retirée du service en 1982.
509 509 8509
510 510 8510
511 511 8511
512 512 8512
513 513 Retirée du service en 1986  Après un accident à Hilton Alberta (ferraillée)
514 514 8514 A reconstruire Endommagée par le feu à Halifax, N.S. en décembre, 1997.
515 515 8515
516 516 8516
517 517 8517